Éducation aux usages numériques : quelques conseils pour une parentalité connectée

Table des matières

Éducation aux usages numériques, un point important que Bouygues Télécom met à l'honneur.

L’éducation aux usages numériques est un enjeu crucial pour les familles. Les questions telles que le temps d’écran, l’âge approprié pour donner un smartphone avec un forfait adapté, l’autonomie dans l’utilisation d’Internet, la gestion des réseaux sociaux, le cyberharcèlement, et bien d’autres, sont des sujets de réflexion et de discussion entre parents et enfants.

Pour vous informer sur ces différents sujets et vous aider à échanger en toute transparence avec vos enfants, Bouygues Télécom a mis en ligne un dossier complet sur ces thématiques. Ce dossier constitue la base des différentes rubriques présentées dans cet article.

Il est essentiel de comprendre le langage des réseaux sociaux et des influenceurs pour permettre une utilisation sereine d’Internet par votre famille. Ce processus d’apprentissage peut être un voyage passionnant pour vous et vos enfants.
En travaillant ensemble, vous pouvez créer tout un environnement positif et sécurisé pour toute la famille.

À chaque tranche d’âge les principes d’une bonne éducation aux usages numériques

L’éducation aux usages numériques et au temps passé devant les écrans peut être une source de tension si elle n’est pas accompagnée d’un dialogue serein et d’outils pour évaluer et mesurer les heures et les minutes à utiliser un smartphone ou une console de jeux.

Le premier critère à prendre en compte est l’âge de l’enfant ou de l’adolescent, afin d’adapter sa relation aux écrans en conséquence :

  • Avant 3 ans : aucun écran ! Bien que les sirènes de Peppa Pig, Pat patrouille ou encore de l’âne Trotro soient tentantes, les professionnels de la petite enfance sont formels : tout type d’écran doit être évité avant 3 ans.
  • Entre 3 et 6 ans : un seul écran. Sur cette tranche d’âge, vous pouvez proposer à votre enfant de regarder des dessins animés ou tout autre contenu adapté. Pour maîtriser cette première expérience télévisuelle, n’hésitez pas à échanger avec votre enfant, par exemple en créant un planning des jours avec et sans télévision (à afficher à côté de l’écran) pour que chacun connaisse les règles en vigueur.
  • Entre 6 et 9 ans : mon premier jeu vidéo. À partir de 6 ans, votre enfant peut encore jouer à un ou plusieurs jeux vidéos en votre compagnie. Il est probable qu’une console se glisse sur sa liste de Noël, mais n’hésitez pas à fixer quelques règles, telles que choisir ensemble les jeux auxquels il ou elle peut jouer (l’âge minimum des joueurs est indiqué sur chaque boîte de jeu), privilégier les jeux hors ligne et fixer un nombre d’heures de jeu hebdomadaire.
  • À partir de 12 ans : c’est l’âge de l’autonomie encadrée pour votre ado ! Toujours avec votre accompagnement, il ou elle pourra naviguer sur Internet et, en fonction des conditions générales d’utilisation, avoir une première expérience des réseaux sociaux. Définissez le temps de connexion et les règles à suivre pour assurer une utilisation sereine du web.

L'éducation aux usages numériques, les tranches d'âge et les écrans. Découvrez les bonnes pratiques sue le Groupe FreeCom met à l'honneur.
L'éducation aux usages numériques, les tranches d'âge et les écrans. Découvrez les bonnes pratiques sue le Groupe FreeCom met à l'honneur.

Découvrez les outils numériques à mettre en place pour protéger les membres de votre famille

Une fois que les règles d’usages au quotidien sont établies, plusieurs actions peuvent être mises en place pour vous accompagner afin de protéger les plus jeunes utilisateurs de votre foyer et limiter les risques de mauvaises expériences en ligne.

La mise en place d’un contrôle parental sur l’ensemble des terminaux connectés est une nécessité pour un usage du web encadré

Le contrôle parental est un logiciel de cybersécurité qui permet de protéger les enfants des contenus inadaptés, tels que la violence, la pornographie ou les arnaques en ligne, tout en encadrant leur usage d’Internet.

Bouygues Télécom propose un contrôle parental basique gratuit avec tous ses forfaits, qui permet de filtrer les sites web inappropriés pour les mineurs, de limiter le temps de connexion quotidien et de consulter le calendrier des plages horaires de connexion.

Pour une solution plus complète et optimale, il est possible de s’abonner à Qustodio, qui propose des services supplémentaires pour un maximum de 5 appareils simultanément :

  • Filtrer des sites web et applications inappropriés.
  • Surveillance des activités (historique de navigation, vues sur Youtube, publications sur Facebook…).
  • Mise en place de limite de temps de connexion.
  • Localisation des enfants en temps réel.
  • Bouton SOS en cas de danger et consultation des appels et SMS (uniquement sur Android).

Comment paramétrer le temps d’utilisation du smartphone de votre enfant afin de l’aider à gérer sa consommation numérique ?

Conscients que l’éducation aux usages numériques est un sujet majeur pour de nombreux parents, les constructeurs de smartphones et les deux grands systèmes d’exploitation, iOS et Android, proposent des outils inclus dans la configuration de base des terminaux pour aider à mettre en place des limites au temps passé devant l’écran.

Sur iOS : Dans « temps d’écran », activez la fonctionnalité « temps d’arrêt » puis sélectionnez « tous les jours » ou « personnaliser les jours » pour définir les heures de début et de fin d’utilisation des applis. Par ailleurs, si vous préférez définir une limite de temps pour une catégorie d’applis, activez « limites d’app », puis « ajouter une limite ».

Sur Android Dans l’appli Family Link, sélectionnez la carte « limite quotidienne », puis rendez-vous sur « configurer ou modifier les limites ». Par ailleurs, pour limiter le temps d’utilisation pour des applis spécifiques, rendez-vous sur « activité dans les applications » et « définir des limites ». Libre à vous également d’autoriser ou bloquer certaines d’entre elles.

Education aux usages numériques : planning et utilisation du smartphone. Trouver les solutions avec le Groupe FreeCom et Bouygues Télécom.
Education aux usages numériques : planning et utilisation du smartphone. Trouver les solutions avec le Groupe FreeCom et Bouygues Télécom.

Une fois le temps d’écran paramétré vous pouvez aussi restreindre les accès aux sites internet qui propose un contenu inapproprié à votre adolescent. Pour cela :

Sur iOS : Dans « temps d’écran », rendez-vous sur « restrictions relatives au contenu et à la confidentialité », puis sélectionnez « restrictions du contenu » et « contenu web ». Vous pouvez alors choisir de « limiter les sites web pour adultes » ou de faire un tri entre les sites web autorisés ou non.

Sur Android : Activez l’option « essayer de bloquer les sites au contenu explicite » dans Family Link : le navigateur Chrome bloque les sites violents ou à caractère sexuel explicite. L’option « sites approuvés » ou « sites bloqués » vous permet également de gérer vous-mêmes les autorisations d’accès.

Zoom sur les réseaux sociaux et le cyberharcèlement

Même si vous vous sentez moins à l’aise que votre progéniture sur les réseaux sociaux ce n’est pas pour cela qu’il ne faut pas aborder le sujet avec eux.

Échangez avec eux sur ce sujet, sur comment ils perçoivent leur présence en ligne, le contenu qu’ils partagent ou regardent, par exemple si vous êtes présents sur les mêmes réseaux qu’eux demandez leurs comptes préférés pour les suivre et avoir un sujet de discussion numérique.

Évoquer avec eux les différents possibilités de paramétrages des comptes afin de renforcer la protection de la vie privée par exemple sur Twitter, Instagram et TikTok, demandez à vos ados d’activer le mode privé qui leur permet d’accepter ou de refuser les demandes de contact. Ainsi, seuls leurs contacts autorisés peuvent liker, commenter et partager leurs publications.

Il est difficile de supprimer un contenu une fois que celui-ci est mis en ligne et partagé, donc invitez à discuter avec vous sur le contenu d’une publication si celle-ci peut leur porter préjudice.

Enfin soyez vigilant sur les risques de cyberharcèlement et transmettez les bon réflexes devant une situation où il ou elle serait témoin ou victime de ce fléau en ligne à savoir : échanger avec un adulte, signaler à la plateforme tous les comportements favorisant cette pratique, ne pas reproduire ou partager une publication visant autrui.

Retrouvez les conseils pour lutter contre le cyber harcèlement et les réseaux sociaux avec Bouygues Télécom.
Retrouvez les conseils pour lutter contre le cyber harcèlement et les réseaux sociaux avec Bouygues Télécom.

L’éducation aux usages numériques est un marathon et non un sprint ! Tout au long de la croissance de vos enfants vous devrez faire évoluer les règles et les pratiques afin de les accompagner dans un usage du numérique sans risque pour qu’ils tirent le meilleur de la technologie et des réseaux sociaux.