Vivez le numérique autrement

Depuis plus de 20 ans, le Groupe FreeCom innove. Pour vous.

2020 : l’année de la maturité pour le cloud

 

Quels services, et pour qui ?

L’informatique dans le nuage, ou cloud computing, existe réellement depuis près de trente ans. D’année en année, ce service qui consiste à stocker des informations directement sur des serveurs en ligne a évolué au gré des progrès technologiques. Si au départ il permettait simplement de s’affranchir de disques durs physiques pour ne plus stocker des informations en local, il est dorénavant bien plus.

En effet tout ou presque est maintenant possible avec un service de cloud computing performant. Outre le stockage de données, vous pouvez désormais utiliser des programmes et logiciels ou encore des jeux vidéo (on parle alors de cloud gaming). Vous pouvez également synchroniser vos ressources virtuelles entre vos différents appareils, pour par exemple, switcher de l’un à l’autre sans perte de données. Il est aussi un acteur majeur dans le développement des objets connectés (lire notre article sur le sujet ici).

Le cloud computing est arrivé à maturité, de part les services infiniments variés qu’il propose, mais aussi par sa capacité à tirer parti des avancées techniques. L’arrivée imminente du réseau 5G va permettre de multiplier les usages en ligne et abolir définitivement la barrière entre le hardware physique et l’environnement virtuel. Des géants comme Google, Amazon ou Microsoft donnent un coup d’accélérateur à cette transition à grand renfort d’innovations.

Le concept du cloud doit être vu comme un réceptacle de multiples services/domaines qui s’interconnectent la plupart du temps. On peut citer classiquement les services multimédias, la mise en réseau et diffusion de contenu par exemple. Mais des services plus surprenants émergent comme l’intelligence artificielle avec le machine learning (nous y reviendrons dans un prochain article), la réalité virtuelle ou augmentée et même les technologies quantiques !

De fait l’utilisation du cloud est une évolution naturelle que de plus en plus d’entreprises adoptent. En effet, cela leur permet de limiter le matériel hardware (pc, serveurs, câbles etc…) au sein de leurs locaux. Elles n’ont plus besoin d’upgrader leurs périphériques ou de se soucier du fonctionnement de ceux-ci puisque tout ou presque est dématérialisé. Le fournisseur de l’espace cloud s’occupe de la gestion des serveurs et des mises à jour, laissant à ses clients l’utilisation sereine des services.

Clairement les offres cloud actuelles s’adressent aussi bien aux particuliers qu’aux entreprises, avec des services ciblés en fonction du segment visé. Et c’est bien là le tour de force du cloud computing : être en perpétuelle évolution et s’adapter à chaque cas de figure.

 

Google est un précurseur dans le développement du cloud computing

Exemple d’un centre de données équipé de serveurs destiné à stocker les informations envoyées dans le cloud

 

Moins de matériel est égal à moins de services ?

Eh bien non. C’est même le contraire puisque n’étant plus limité au niveau hardware, les entreprises peuvent digitaliser bon nombre d’opérations. Elles peuvent notamment unifier leurs systèmes de communication de manière optimale (voir notre article sur une transformation numérique réussie) en croisant les ressources. Des espaces de travail collaboratifs peuvent être créés avec une synchronisation des tâches entre collaborateurs.

Les programmes ERP (Enterprise Resource Planning) ou planification des ressources de l’entreprise et CRM (Customer Relation Management) ou gestion de la relation client existaient déjà avant l’arrivée du cloud. L’installation devait alors s’effectuer au sein de votre infrastructure locale, exigeant alors plus de ressources système et complexifiant votre environnement logiciel. Grâce au cloud, les entreprises sont libérées de ces contraintes et profitent de ressources de calcul suffisantes.

Les services liés au cloud computing sont de plus en plus nombreux

Le cloud, système central de nos usages et services en 2020

 

Quel type de solution cloud choisir ?

La croissance d’une entreprise induit inexorablement le besoin de plus d’unités de calcul, d’augmenter le volume de stockage ou de profiter de plus de bande passante. Ces différents ajustements s’opèrent en un clic et tous les collaborateurs en profitent quasi instantanément. Mais il faut être attentif sur le type de solution cloud adoptée, qui doit correspondre aux besoins de l’entreprise.

Actuellement trois offres d’hébergement se distinguent sur le marché du cloud, conçues par degré des besoins :

L’Infrastructure as a Service (IaaS) est le premier degré de l’externalisation cloud. Les entreprises peuvent stocker des fichiers, programmes et dossiers. C’est le prestataire externe qui se charge de la gestion et maintenance des serveurs mais l’entreprise est toujours reponsable de l’installation des bases de données, du système d’exploitation, des logiciels type ERP/CRM, etc… Cette solution induit d’avoir un technicien compétent au sein de l’équipe de travail.

Le PaaS (Platform as a service) est le deuxième échelon de l’externalisation cloud. L’entreprise se libère de la contrainte de gestion des bases de données et systèmes utilisés. L’hébergement est entièrement contrôlé par le prestataire. L’entreprise est maître sur les applications et logiciels installés et doit donc en assurer la maintenance éventuelle et les mises à jour.

Enfin, troisième et ultime degré du cloud : Le SaaS (Software as a Service). C’est la solution choisie par de plus en plus d’entreprises. Il permet de profiter de suites logicielles pensées pour le travail collaboratif comme la suite Microsoft Office 365 par exemple. Des logiciels CRM/ERP comme Saleforces et de multiples applications destinées à exploiter les capacités des réseaux pour gagner en souplesse et en flexibilité. Le prestataire externe assure la mise en place de l’infrastructure, la maintenance et l’installation des logiciels et applications, les mises à jour. En clair tout est externalisé, l’entreprise peut se concentrer sur l’optimisation de ses performances sans se soucier de toute la gestion quotidienne liée à un environnement IT.

Ci-dessous une infographie qui permet de mieux cerner les avantages de chaque solution, cliquez sur l’image pour agrandir.

Les différents types d'hébergement cloud pour les entreprises

La sécurité du cloud : un enjeu crucial

À l’heure du “tout numérique”, la question de la sécurité des données qui transitent entre les serveurs peut se poser, à fortiori pour les entreprises, sujettent à une exigence de discrétion et à un respect des données de ses clients et/ou utilisateurs. La solution la plus adaptée est la mise en service d’un réseau privé virtuel (VPN), apte à sécuriser les échanges de données via le cloud. Chez FreeCom nous mettons un point d’honneur à offrir à nos clients une sécurisation optimale de leurs flux Télécoms et Data. Notre Division entreprise est à même de vous proposer la solution adéquate.

Hébergez votre standard téléphonique dans le cloud et simplifiez vos échanges

Externalisez votre standard téléphonique

Avec son offre Agil’IP, le Groupe FreeCom facilite vos communications et vous décharge de la gestion stressante d’une infrastructure locale.

En hébergeant votre standard de téléphonie dans le cloud, vous gagnez en confort et n’avez plus à vous soucier des problèmes matériels ou logiciels qui peuvent survenir sur le serveur. Nos techniciens assurent la maintenance de votre solution pendant toute la durée du contrat.

Couplée à une de nos offres fibre optique, Agil’IP est une des clés pour booster votre business. Notre solution est évolutive et s’adapte en fonction de vos besoins.

Contactez-nous pour obtenir des informations, notre équipe de responsables commerciaux est à votre écoute.

 

Le Green data center se développe

Nous souhaitions aborder l’aspect écologique d’une transition physique vers un environnement cloud. Le nombre important d’infrastructures locales tendant à diminuer, l’impact environnemental s’améliore. Les entreprises achetant moins de matériel, le cloud étant par essence le moyen d’ajuster ses moyens aux besoins réels de l’entreprise. Toutefois, de nombreux détracteurs jugent que les multiples data centers (les batiments ou sont stockés les serveurs du cloud) ont une empreinte écologique négative forte, de part la chaleur extrême dégagée par les serveurs. C’est vrai, mais des solutions innovantes et soucieuses de la préservation de notre planète existent et sont déployées à travers le monde.

En effet, les data centers sont de plus en plus équipés de systèmes de récupération de l’énergie perdue (la chaleur). Des pompes et filtres se chargent de redistribuer cette source d’énergie vers des habitations ou des locaux professionnels. Cet exemple démontre l’ingéniosité mise en oeuvre pour concilier la croissance exponentielle du cloud et donc la diminution de notre empreinte carbone. Sur le schéma ci-contre, vous pouvez voir le système de fonctionnement pour récupérer l’énergie perdue des data centers, sa redistribution et le stockage.

Il est établi par de nombreuses recherches que la récupération de l’énergie des data centers contribuera fortement au développement des smart cities, ou villes intelligentes. Cette énergie servira à alimenter les différents réseaux de vidéo surveillance et les multiples objets connectés. Les écoles et batiments publics profiteront également de l’octroi de cette énergie.

 

Système de redistribution de l'énergie des data centers

Le cloud, levier de votre transformation numérique

Après avoir énoncé les avantages d’externaliser son environnement de travail et ses infrastructures réseaux, la question n’est donc plus de savoir si l’adoption du cloud est nécessaire. En 2020 elle l’est pour de nombreuses entreprises. L’enjeu est de définir précisément les besoins de l’entreprise pour adopter la solution cloud adéquate. Il faut donc sélectionner le prestataire de l’hébergement avec rigueur et discernement pour tirer pleinement parti des fonctionnalités et services offerts par le nuage informatique.

Seuls les matériels indispensables au fonctionnement complet des services d’une entreprise seront préservés (écrans, outils de communication etc…). 

Le cloud est bel et bien la colonne vertébrale d’une transformation digitale pour une entreprise. De fait, nous nous dirigeons vers la fin programmée du Hardware (matériel/équipement informatique physique), pour tendre vers une externalisation complète des services nécessaires au bon fonctionnement d’une entreprise. Définitivement la dématérialisation est en route et le cloud computing en est le parfait représentant.

Newsletter Groupe freecom pour les particuliers et les entreprises
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription, veuillez réessayer.
Votre demande d'inscription est prise en compte, vous avez reçu un mail de validation.
Done
Accueil Groupe FreeCom

Informations

Mentions légales

Politique de cookies

Charte de confidentialité

Définition de la RGPD

Compagnie

Qui sommes-nous

Recrutement

Nous contacter

Blog et actualités

Nos Divisions

Division Entreprise

Division Intégration

Division Grand Public

Plan du site

Privacy Settings saved!
Gestion des services et cookies

Gérez vos services de cookies personnels ici et gardez le contrôle de vos données.

Ces cookies ne peuvent être désactivés car indispensables au bon fonctionnement du site. Sans eux le site ne fonctionnerait pas, en continuant votre navigation, vous les acceptez.

Nous utilisons cette extension pour enregistrer automatiquement une publication de l’éditeur
  • wp-autosave-1

Ce cookie permet de gérer l'ordre d'affichage des plugins du site
  • po_assigned_roles

Cookies permettant la gestion des connexions utilisateur sur le site
  • _wordpress_
  • et_pb_ab_view_page_24

Ces cookies sont en lien avec le panneau de contrôle et le consentement général sur l'utilisation de vos données personnelles
  • consent_types
  • allowed_cookies
  • privacy_bar
  • cookie_notice_accepted
  • cookies_accepted
  • privacy_bar
  • allowed_cookies
  • consent_types

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Pin It on Pinterest

Share This

Partager cet article

Vous avez aimé ? Partagez-le avec vos amis !